Mes-Articles.net

Publication d'articles pour le référencement.

Bienvenue Invité

Rechercher:

Mes-Articles.net » Business-et-entreprise » Statut Des Materiaux De Construction.

Statut Des Materiaux De Construction.

Ecrit par: victorfaure
Nombre de lectures: 476
Nombre de mots: 635

Les recherches scientifiques et technologiques ont réalisé d'énormes bonds de telle sorte que le secteur de la construction s'en tire avec des innovations importantes, tant au niveau de la qualité des materiaux de construction que des méthodes elles-mêmes qui permettent de lever de terre des édifices à architecture imposante. En effet, grâce aux recherches menées dans le domaine de la construction et de l'urbanisme, on peut rêver et même être certain d'avoir des bâtiments modulables à souhait par exemple. De telles demeures ou de tels édifices auraient des capacités d'accueil, non pas illimitées, mais à géométrie variable. On pourra ainsi avoir des maisons où pourront habiter des personnes de passage pour les vacances ou de courts séjours. C'est dire combien de fois pareils domiciles seraient à la fois excitants d'en avoir et raisonnables d'en acquérir. Cela modifie considérablement le paysage de la ville et c'est l'urbain qui prend un sérieux de coup de « neuf ». Il est vrai que de nombreux projets urbains ont tablé sur la gestion de l'espace aussi bien aérien que sous terrain. Cependant, ces projets, pour la majorité d'entre eux sont encore au stade de concept et ne pourront prendre forme qu'avec le concours d'un nombre important de paramètres.

Parmi les paramètres avec lesquels il faut compter pour que de tels projets prennent vie, il y a l'ingénierie des materiaux de construction. En effet, il n'est pas possible de penser quelque développement urbain et même architectural sans se soucier un tant soit peu des éléments qui concourent à la mise sur pied des édifices. De fait, l'architecture comme l'urbanisme doivent conjuguer avec la qualité du matériel séminal de construction. Une illustration simple, mais pertinente est l'usage de la roche comme élément de base. Sur le plan architectural, il sera impossible de réaliser des bâtiments d'une certaine hauteur à cause des propriétés de la pierre. Si elle est granitique, alors sa masse constitue un obstacle majeur dans la mesure où la résistance du sol est limitée. Les maisons à plusieurs niveaux seront difficilement réalisables. En outre, le coût de construction sera important, non pas seulement en termes de finance, mais d'abord en termes d'énergie, de temps de travail, car il faudra pour y parvenir trouver la roche, la dynamiter et polir la pierre qui servira de parpaings pour l'édifice. Dans cette perspective, le temps de fabrique d'une simple maison sera plus élevé que celui requis pour sortir une demeure en parpaings de sol par exemple.

Si l'on prend plutôt une roche basaltique à cause de sa masse par exemple, on n'est toujours pas tiré d'affaire. En effet, le manque de consistance d'une telle roche et sa friabilité font un critère discriminant. En outre, même s'il fallait insister sur le fait d'utiliser pareil élément dans la construction des bâtiments, il demeure un autre élément : sa porosité. Comment faire de cette autre caractéristique tant on sait par exemple les intempéries que sont appelés à subir les édifices et les défis climatiques et géologiques par lesquels il faut passer pour maintenir la vie des habitants sauves ? Cet ensemble de considérations montre toute la place des materiaux de construction dans la question de la sécurité des édifices qui sortent de terre. De fait, on n'élève pas des murs dans l'optique qu'ils tombent de jour au lendemain sur les gens. La mission principielle ou essentielle de tout bâtiment est de mettre les personnes et les biens en sécurité. Si cette tâche fait courir des risques, alors il faut la revoir.

Les materiaux de construction ont donc de faire un statut à part entière, lequel montre qu'ils ne peuvent être réduits à de simples éléments rentrant dans le secteur du bâtiment. En fait, toute une philosophie de la construction permettrait de mieux cerner la fonction et l'impact de ces éléments séminaux des édifices.

A propos de l'auteur

Je m'appelle Victor Faure.


Vote: Pas encore voté
Identifiez-vous pour voter

Commentaires

Pas de commentaires envoyés.

Ajouter un commentaire

Vous n'avez pas les privilèges de soumettre un commentaire. Essayez de vous connecter.